Contexte : 3 écoles de Issy-les-Moulineaux, du dispositif UPE2A, des écoles St Exupéry, Paul Bert et Voltaire. Des intervenants :  Alice Daquet (auteure, compositrice, interprète / spécialiste en psychologie cognitive) connue sous le nom de « Sir Alice », Pierre (chargé du design sonore chez phonotonic) et Laurent Camatte (altiste de l’ensemble Court-Circuit http://laurentcamatte.com ) ont passé 4 jours de partage et de découverte musicale.

3 groupes d’enfants, de 6 à 10 ans, se sont succédés tout au long de la semaine autour d’ateliers animés par Alice Daquet et Pierre (chargé du design sonore chez phonotonic). Parmi ces groupes, 2 d’entre eux sont composés d’enfants étrangers qui apprennent depuis peu à pratiquer le français. Quant aux enfants du 3e groupe, ils étaient, pour la plupart, atteints de troubles de l’attention. L’enjeu a donc été d’appréhender différemment la musique en basant l’apprentissage sur le corps, le mouvement ou encore la coordination ou la mémoire.

La semaine s’est déroulée de la manière suivante :

Dans un premier temps, il était nécessaire de présenter aux enfants le phonotonic, ses spécificités, et surtout de leur faire découvrir les morceaux (phono collectif) spécialement réalisés à leur égard : lier jusqu’à 4 phonotonic avec des sons conçus pour eux. Les jeunes virtuoses ont donc pris connaissance des musiques et se sont ensuite exercés. Une fois l’utilisation assimilée par tous, l’altiste Laurent Camatte est intervenu auprès des groupes. Il a insisté sur la différence entre les spécificités d’un phonotonic et d’un instrument acoustique. Son atelier se présentait sous la forme d’une discussion musicale, mettant en avant le fait de savoir communiquer au bon moment et d’accepter les temps de silence.

Pierre, notre membre phonotonic nous raconte d’ailleurs qu’ « à partir de ce moment-là ils ont compris l’importance du silence dans la musique. Ils ont réussi à allier le phono à de la création et pas uniquement à du divertissement. »       Le dernier jour, les intervenants se sont focalisés sur la création sonore avec un film d’animation. L’utilisation du phonotonic était devenu très instinctif.  Le résultat a été probant : de la satisfaction pouvait se lire sur le visage des enfants.

Le bilan de la semaine est donc plus que positif. Les intervenants ont apporté aux enfants une nouvelle manière d’approcher et de concevoir la musique. Nous adressons donc un grand merci aux enfants participants, à Alice Daquet, Laurent Camatte & l’Ensemble Court-Circuit ainsi qu’à la ville d’Issy-les-Moulineaux.